J’ai remplacé le café par du matcha, et voici ce qui est arrivé

Nous avons mis au défi une fan de Les Thés DAVIDsTEA qui adore le café de passer au matcha pendant 14 jours. Ce qui veut dire deux semaines complètes à savourer notre délicieux thé vert moulu sur pierre et zéro café. Vous vous demandez comment ça s’est passé ? On la laisse vous raconter ça.

Pour faire une histoire courte, je suis ravie de vous dire que j’écris ce billet de blogue en sirotant un matcha latte (et je me porte très bien merci !).

Reculons d’abord de quelques semaines…

J’ai été mise au défi par ma compagnie de thé préférée de laisser tomber le café d’un seul coup et de le remplacer par du matcha pendant deux semaines d’affilée.

Pour vous donner un peu de contexte, je bois du café depuis sept ans, avec une moyenne de deux ou trois tasses par jour. Si on fait un petit calcul rapide, ça fait plus de 7 000 tasses de café ça (ouille). Avec les années, j’ai entraîné mon palais à apprécier le goût du café, mais, honnêtement, je consomme du café principalement pour son effet énergisant. Vous savez, cette sensation d’invincibilité je-suis-prête-à-conquérir-le-monde, suivie rapidement d’agitations et de l’inévitable baisse d’énergie post-caféine et de maux de tête intense en cas de sevrage de caféine. Les jours où je ne bois pas de café, je me retrouve immanquablement à a) être de mauvaise humeur (demandez à mes amis) et b) avoir un super mal de tête vers 14 h. Il va donc sans dire que ce défi était vraiment… un défi.

J’ai quitté dernièrement mon emploi à temps plein et suis retournée aux études pour terminer ma maîtrise. J’étudie présentement pour mon GMAT, et mes journées se résument donc à étudier à la maison, à la bibliothèque ou au café du coin. Il est important que je conserve ma concentration et mon énergie toute la journée, ce qui veut dire que couper le café d’un seul coup sans substitut était hors de question pour moi.

J’avais bu quelques fois du matcha et j’étais au courant de ses avantages. C’est-à-dire que la caféine contenue dans le matcha est libérée beaucoup plus lentement dans l’organisme que celle du café, ce qui limite les conséquences d’un pic de caféine. Mais comme la teneur en caféine du thé vert matcha représente environ le tiers de celle du café, je me demandais si j’allais devoir augmenter considérablement ma consommation de matcha pendant le défi. Et ma dernière inquiétude : le temps que ça allait prendre pour préparer une boisson de matcha. 

Pour le défi, on m’a gentiment envoyé l’ensemble Les essentiels du matcha moderne, qui contient un bol à matcha, un fouet de bambou traditionnel et une Cuillère à matcha parfaite. J’ai aussi reçu le Mélangeur à matcha en acier inoxydable et une sélection de trois thés verts matchas : Matcha Matsu, Grand cru matcha et Matcha à la pêche. Au cours du défi, j’ai essayé diverses méthodes et saveurs, et observé comment je me sentais. En voici un petit résumé : 

Jour 1 

Bye bye café

Le premier matcha latte que je me suis préparé était délicieux, mais, pour être honnête, c’était plutôt fastidieux. Faire bouillir l’eau. Fouetter le matcha. Faire mousser le lait. Nettoyer l’équipement. Comme toute chose, adopter une nouvelle habitude pour sembler compliqué au début.

J’ai commencé avec un Grand cru matcha latte et j’ai vraiment apprécié sa saveur veloutée. Comme il s’agit de poudre de matcha sous sa forme la plus pure (sans édulcorant ajouté), j’ai décidé d’ajouter une cuillère à thé de sirop d’érable pour le sucrer un peu. Plus tard dans l’après-midi, j’ai fait un matcha latte glacé en utilisant deux Cuillères à matcha parfaites de Matcha Matsu et une Cuillère à matcha parfaite de Matcha à la pêche. C’était délicieux tel quel (sans ajout d’édulcorant), avec une saveur légère et fruitée de pêche.

Dans l’ensemble, mon niveau d’énergie et de concentration était élevé ce jour-là, mais j’ai quand même eu un mal de tête en après-midi. J’ai décidé d’augmenter ma consommation d’eau ce jour-là, au lieu d’opter pour ce qui aurait habituellement été ma troisième tasse de café de la journée. 

Jour 7

Je commence à m’habituer

Rapidement, c’est devenu facile de faire mon matcha tous les jours. J’ai l’habitude de préparer mon café à l’aide d’une machine à espresso classique, alors finalement, ça prenait le même temps et le même nombre d’étapes pour faire un matcha latte. Mais ce qui a vraiment changé les choses, c’est le Mélangeur à matcha. Pas compliqué, on n’a qu’à agiter et c’est prêt. Je l’ai amené à la bibliothèque et je l’ai même utilisé quelques fois à la maison.

Si j’avais besoin d’une dose d’énergie supplémentaire plus tard dans la journée, j’ajoutais simplements quelques cuillérées de matcha à mon smoothie vert (qui se trouve à être très riche en antioxydants, grâce au matcha et au curcuma qu’il contient).

Voici la recette : 

  • 1 banane congelée
  • Quelques morceaux de mangues ou d’ananas congelés 
  • Une grosse poignée d’épinards 
  • Un petit morceau de gingembre 
  • 2 Cuillères à matcha parfaites de matcha (j’ai utilisé le Matcha Matsu) 
  • 2 c. à thé de curcuma
  • 1 tasse de jus d’orange ou d’eau 

Pour ce qui est du niveau d’énergie, même si je n’ai jamais eu la sensation « Wow, la caféine fait effet » (le pic de caféine, quoi), la transition a été beaucoup plus facile que prévu. Mes maux de tête ont disparu après le jour 3, et j’avais assez d’énergie pour me concentrer sur mes études toute la journée. Le seul inconvénient majeur était de commander des matchas lattes pendant que j’étudiais dans un café. Même si de plus en plus de cafés ont ajouté le matcha à leur menu, il n’est pas encore offert partout. 

Jour 14

Le dernier jour

Hier, j’ai pris l’avion pour aller visiter mes parents en Suisse. Nous sommes allés faire de la randonnée dans les alpes suisses aujourd’hui et, croyez-le ou non, j’ai amené mon Mélangeur à matcha.

Bien sincèrement, même si je suis une vraie accro au café, j’ai trouvé ce défi beaucoup plus facile à relever que je l’aurais cru et je n’ai perdu aucun ami en cours de route (LOL). J’ai aussi remarqué que mon anxiété provoquée par la caféine avait complètement disparu. 

Mes trucs préférés 

Je ne peux plus me passer du Mélangeur à matcha en acier inoxydable. Il garde vraiment les boissons chaudes ou froides pendant des heures. Et en plus de l’agitateur à matcha, il comprend aussi un infuseur pour le thé en feuilles – bref, c’est un 2-en-1.

J’ai toujours été une fan de lattes glacés (même en hiver) et j’ai beaucoup aimé les matchas lattes glacés avec une combinaison de poudre de matcha pure (Grand cru matcha ou Matcha Matsu) et de poudre de matcha aromatisée (Matcha à la pêche). Les Thés DAVIDsTEA offrent de nombreuses autres saveurs que j’aimerais essayer, particulièrement le Matcha à la rose. 

Petit conseil

Nettoyez toujours votre équipement immédiatement – ça va vous faire gagner beaucoup de temps ! 

Et maintenant, la grande question : est-ce que je vais abandonner complètement le café ? La réponse réaliste est non ; j’aime trop le goût du café et la culture qui entoure le café pour abandonner tout ça. L’expérience m’a toutefois ouvert les yeux sur les autres options. Mon objectif est de m’en tenir à un café par jour et d’essayer de remplacer ma deuxième et ma troisième tasse de café par du matcha. Je pense aussi intégrer du matcha dans mes recettes de pâtisserie. Des macarons au Matcha à la rose les amis ?

Magasinez nos thés matcha ici.

2208 Visionnements

Comments are closed.
Venez parler thé avec nous
Facebook
Twitter
Instagram
Pinterest
Google+
© Tous droits réservés 2019 Les Thés DavidsTea Inc.